L’album de la semaine: Nehl Aëlin – Le Monde Saha

Après deux semaines d’absence pour de nombreuses raisons (qui ne vous regardent en rien vils curieux), l’Unique Monsieur Tout-le-Monde revient vous proposer un nouvel «album de la semaine» avec le troisième effort solo de Nehl Aëlin intitulé Le Monde Saha (bonus: lien Deezer). On est très loin du metal des derniers articles ou d’Akphaezia, groupe dans lequel la belle officie en tant que chanteuse, que vous connaissez peut-être (et dont le deuxième album Anthology IV: The Tragedy of Nerak est sorti il y a peu de temps). Cette oeuvre est assez difficilement classable alors, afin de l’étiqueter tout de même un minimum (parce qu’au final, moi aussi ça me rassure d’étiqueter, je dois l’avouer), nous dirons que nous avons affaire à de la fantasy pop ou éventuellement du piano rock même si je trouve cela bien trop réducteur. Mais qu’est-ce que cette bête? Intéressons-nous au sujet sans plus tarder.

Si Le Monde Saha est si difficilement classable, c’est peut-être à cause de son hétérogénéité extrême. En effet, si les influences sont nombreuses, on remarque surtout que Nehl Aëlin s’amuse à naviguer entre divers rivages musicaux, se laissant porter par son inspiration et nous offrant, par le biais de sa voix cristalline et magnifique, un voyage presque cinématographique dans lequel des pans entiers de la culture populaire mondiale sont évoqués, ceux-ci allant du pays du soleil levant à celui d’Hollywood. Je ne sais par quelle magie cet ensemble peut paraitre aussi cohérent mais force est de constater que l’album est une réussite magistrale. Je me suis demandé si la track list ne reflétait pas, de manière quasi chronologique, les découvertes culturelles ayant marqué la vie de notre amie orléanaise (et particulièrement les différentes traditions de cinéma d’animation). Malheureusement, elle est la seule à connaitre la réponse à cette question.

L’album s’ouvre sur quatre titres emplis d’une féérie que l’on croirait tout droit sortie des versions édulcorées par Disney des fameux contes des frères Grimm. Une musique éthérée, mélange envoûtant de pop et de soul, composée autour d’un support à base de piano agrémenté de sons électroniques de très bonne facture. Un petit côté Tori Amos en somme. On pense aussi un peu à Emilie Simon, notamment lors de Dell qui fait la part belle à l’orchestral. Mais rassurez-vous, nous sommes très loin de vulgaires plagiats, il ne s’agit là que d’influences qui, je pense, sont parfaitement assumées par Nehl Aëlin. L’instrumental Au-delà du mont Minobu introduit le deuxième «acte» de l’album consacré, lui, à l’univers japonais. Ces titres auraient toute leur place au beau milieu d’un film des studios Ghibli par exemple. Un acte qui dure, selon moi, encore une fois quatre titres. C’est ensuite que ça se complique. Les titres Yo Tiende Sona et Syren’s Gate m’évoquent un cinéma d’animation européen un peu plus mature, alors que N’cha semble s’en éloigner mais j’avoue peiner à distinguer l’influence majeure. Le Monde Saha se clôture sur deux titres magistraux, unanimement reconnus comme des joyaux. Le morceau ultime, Je hais les araignées, rappelle de plus le précédent album Ghost of a Child, un hommage merveilleux à l’univers burtonien. Un final épique dans sa paranoïa naïve (oui ça semble antinomique et c’est bien pour cela que c’est si beau).

Nehl Aëlin nous invite, au travers de son troisième album Le Monde Saha, à retrouver l’âme d’enfant qui est forcément restée en chacun de nous mais que d’aucuns ont tendance à effrayer, à réprimer pour mieux se fondre dans notre société qui supporte de moins en moins le rêve et les chemins de traverse. «Rêvez car c’est là que vous trouverez votre salut» semble nous dire notre prophétesse. N’hésitez donc pas à plonger dans ce monde enchanteur.

Quant à moi, je vous laisse jusqu’à la semaine prochaine en espérant que vos oreilles auront la curiosité d’aller explorer toujours plus de nouveaux horizons. Bonne semaine à tous!

Publicités

2 réflexions sur “L’album de la semaine: Nehl Aëlin – Le Monde Saha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s