Les règles (a priori) méconnues du #FF

Edit: Honte sur moi, je n’ai pas précisé que ce sujet m’avait été proposé par @nikolittlestar, soutenu par @SabEnBzh. Merci à eux! Par contre je dis twitto, désolé Niko 😉

Depuis la nuit des temps (à l’échelle de ce cher réseau orné d’un volatile bleu s’entend), il est une coutume à laquelle chaque habitant de la planète Twitter, que l’on appellera ici twitto pour couper court au débat «mais comment appeler un gens qui tweete?», se plie de façon hebdomadaire. Bon enfin il en est une en particulier sinon il y a au moins une coutume par jour mais là on n’a pas fini. Ce rite incontournable s’il en est est le #FollowFriday, plus communément appelé le #FF. A la base, le but est plutôt noble puisqu’il s’agit de recommander un twitto à tous ceux qui suivent l’auteur du #FF, c’est-à-dire à ses followers. Malheureusement, tout cela a dégénéré et nombre d’ignominies sont aujourd’hui commises en son nom. Revenons sur ces problèmes.

Le twitto ayant souvent un égo assez chargé à flatter, il s’est mis à retweeter (soit RT) les #FF qu’il recevait, c’est-à-dire proposer à la vue de ses followers une incitation à le suivre. Vous en conviendrez, c’est assez idiot. En effet, cela revient à dire à des gens qui suivent le twitto gonflé de fierté qu’ils devraient le suivre, ce qu’ils font déjà. D’où l’inutilité totale du procédé. C’est pour cette raison que le Conseil Twitterien a écrit la loi n°1: «Tu ne retweeteras pas tes propres #FF», règle qui a toutefois été revue et assouplie à cause de certains cas exceptionnels. La version en vigueur à l’instant où j’écris ces lignes est donc la suivante: «Tu ne retweeteras pas tes propres #FF, exception faite des #FF vraiment drôles et/ou originaux qui contiennent, par nature, une valeur ajoutée potentiellement intéressante pour tes followers.» Oui c’est un peu long, mais au moins c’est clair.

 

Comme on pouvait s’y attendre, ces boosts d’égo ont assez vite dégénéré en séances de masturbation obligatoires et collectives. En effet, il n’était pas rare de lire des «Oh mais tu m’as pas #FF? T’aimes pas mes tweets? UNFOLLOW!». Rappelons que «UNFOLLOW» est la menace ultime sur Twitter, le nombre de followers semblant directement lié à la performance sexuelle de certains. Pour être juste, il faut quand même avouer que certains unfollows sont handicapants (principalement ceux des gens que l’on connait réellement, «IRL» comme on dit là-bas) mais ce sont justement ceux qui sont les plus rares. Bref, revenons à nos twittos, enfin à nos moutons! Pour éviter de s’attirer les foudres des autres twittos, certains se sont mis à faire ce que l’on nomme des #FF groupés. Certains sont à thème, d’autres ne se donnent même pas ce mal. Il s’agit de tweets indigestes remplis de @ que nul twitto sain d’esprit ne peut se résoudre à lire dans leur intégralité, surtout sachant qu’il en défile des dizaines à peu près en même temps sur son écran, dans sa Timeline (aussi appelée TL). Rappelons aussi que le but est de conseiller un twitto. Or, si ce twitto mérite un #FF, il mérite bien un tweet entier, non? Il s’agit donc là de #FF virtuellement inutiles, comparables à de la pollution de TL, ce qui explique l’intervention du Conseil Twitterien pour rédiger la loi n°2: «Tu ne feras pas de #FF groupés». Encore une fois, cette loi semblait trop rigide puisqu’il peut arriver qu’on veuille faire partager un #FF à deux ou trois twittos. Suivant les conseils d’un certain @ChaseDoh (ceci est un #FF déguisé et décalé dans le temps), le Conseil a jugé qu’il était tolérable de citer jusqu’à 4 twittos dans un unique #FF puisque ces deux lettres font également penser aux Fantastic Four (oui, le conseil aime les comics). La loi a donc été réécrite comme suit: «Tu ne feras pas de #FF regroupant plus de 4 personnes et chacun de tes #FF groupés devra être justifié.»


Les twittos recevant un #FF sont évidemment flattés et souvent se pose le problème des remerciements. D’aucuns ont donc eu cette idée assez immonde du «#FF back». Il s’agit souvent d’un tweet consistant à peu près à cela «Merci @twittoQuelconque pour le #FF. #FF back pour toi!». Vous l’aurez remarqué, ce #FF d’un nouveau genre ne propose aucune justification et ne donne donc absolument pas envie de suivre @twittoQuelconque. D’où la loi n°3: «Tu ne feras pas de #FF back sans le justifier aussi dûment qu’un #FF classique.» Si le #FF back «personnel» est interdit, le #FF back groupé, immondice parmi les immondices, est évidemment également prohibé. Vous noterez que cette loi n’a pas subi de changement car le #FF back n’a tout simplement pas lieu d’exister.

Ces 3 lois, telles celles d’Asimov, sont la base sur laquelle Twitter peut se reposer. Mais au contraire de celles d’Isaac (oui c’était mon pote), elles ne sont pas ancrées dans les êtres qu’elles entendent régir et il revient donc à la communauté de punir les twittos contrevenants comme ils le penseront juste. Il est entendu que les peines peuvent être cumulées. Ainsi, si je ne m’abuse, le RT de #FF back groupé sera le crime le plus sévèrement puni par la loi de Twitter. On pense par exemple à la pendaison par les pieds avec dépôt de rat dans l’anus et autres réjouissances.

Pour les châtiments, c’est Alice qui s’y colle!

J’espère que ce rappel des règles du #FF sera utile à certains d’entre vous et que cela permettra à l’ensemble de la planète Twitter de mieux se porter.

A bientôt! (Vous pouvez laisser vos insultes dans les commentaires)

Publicités

8 réflexions sur “Les règles (a priori) méconnues du #FF

  1. Presque tout bon, sauf que je n’ai pas mon crédit pour l’idee partagée ET SURTOUT qu’on dit pas twitto mais twittou !

  2. Depuis quand on mets des règles sur Twitter ?
    Moi j’énonce la règle suivante: faites ce que vous voulez. Je déteste qu’on nous limite par des règles.

    Conseils, recommandations, ce que tu veux. Mais pas règles.

  3. J’ai du retweeté cet article deux fois pour sa réelle valeur ajoutée; je vais peut-être tenter un 3ème RT ce vendredi. J’approuve l’idée que le #FFback est « superfétatoire » et qu’il est proportionnel à l’ego du Twitto déjà largement démesuré…..
    Dis-moi qui (et comment) tu suis et je te dirai qui tu es….#CourageTwittons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s